Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pourquoi l’été commence-t-il ce mercredi 20 juin ?

pict_428170.jpgPremier élément à préciser, il existe 2 types de saisons, les saisons météorologiques et les saisons astronomiques. Celui que nous utilisons pour annoncer le début de l’été ce mercredi se base sur le calcul des astronomes.

Contrairement aux idées reçues, l'été commence ce mercredi 20 juin 2012! Cela dit, pour les météorologues, l'été a débuté le 1er juin... Pas toujours simple de s'y retrouver. D'autant que si "le jour le plus long" tombe en juin, "le jour le plus chaud" arrive en moyenne un mois plus tard. Explications.

Mais sur quoi se basent les astronomes ?

 

Les saisons astronomiques se basent sur un double facteur : le mouvement de la Terre autour du Soleil et l'inclinaison de l'axe nord-sud de la Terre (écliptique). Concrètement, la position de la Terre impacte les zones qui réceptionnent les rayons du Soleil. Plus le Soleil est perpendiculaire au sol, plus il fait chaud. Autrement dit, c’est l'inclinaison de l'axe des pôles combinée à la révolution de la Terre autour du Soleil, qui produit un changement de saison. Et en rien la distance entre la Terre et le Soleil. Les saisons astronomiques de l’hémisphère nord sont généralement les suivantes (elles sont inversées dans l’hémisphère sud) :

Le printemps: 21 mars (l'équinoxe de printemps) jusque 20 juin

L'été: 21 juin (solstice d'été) jusque 20 septembre

L'automne: 21 septembre (l'équinoxe d'automne) jusque 20 décembre

L'hiver: 21 décembre (solstice d'hiver) jusque 20 mars

 

Marc Vandiepenbeeck de l’IRM tient à préciser que les choses sont plus complexes : « La Terre ne tourne pas autour du Soleil en 365 jours, mais en 365,24 jours. Ce décalage implique des variations de quelques jours d’une année à l’autre. Ainsi, l’été peut débuter le 19, 20, 21 ou même 22 juin selon les années. En 2012, le solstice d’été arrive ce mercredi 20 juin à 23h08. Donc l’été commence ce mercredi ! »

M. Météo n’a pas les mêmes références que l’astronome

Les météorologues se basent eux sur les mois les plus chauds et les plus froids pour déterminer les saisons. Ainsi, dans certaines parties du monde, on parle plutôt de saisons de pluies et saisons sèches. L'inertie thermique (des océans et de l’atmosphère) induit un retard entre la déclinaison du Soleil et celle des températures. Comparons la Terre à une casserole sur une gazinière, le solstice d'été correspond à une casserole relativement chaude sur de grandes flammes. Si on baisse juste un peu la flamme (ce qui correspond à la diminution progressive de la durée de l'ensoleillement au cours des mois d'été) la température continue quand même à augmenter... en juillet.

C’est pourquoi les saisons de M. Météo ne coïncident pas avec les saisons astronomiques. Il utilisera les mois de juin, juillet et août comme « mois d’été ». Logiquement, les mois les plus froids (décembre, janvier et février) constituent l'hiver. Le printemps et l'automne jouant le rôle de transition entre les deux.

Dorian de Meeûs

Les commentaires sont fermés.