Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pourquoi la langue française aux JO?

pict_439226.jpgLes fans assidus des Jeux olympiques l'auront sans doute remarqué. A Londres, le français a fait plusieurs fois irruption lors des moments officiels (cérémonies d'ouverture et de clôture, remise des médailles, etc.). A l'heure de la mondialisation et de la domination de l'anglais, pourquoi utilise-t-on la langue de Molière aux JO? Un snobisme?

En réalité, selon la Charte olympique, les langues du Comité international olympique (CIO) sont le français et l'anglais. Et ce, peu importe le lieu où se déroulent les Jeux. En cas de litige, c'est d'ailleurs la langue française qui fait foi.

Cette volonté d'utiliser le français, langue de la diplomatie internationale à l'époque, (et l'anglais) a été prise par les concepteurs des Jeux modernes (1896, Jeux d'Athènes). Parmi eux, on retrouvait le Français Pierre de Coubertin. L'objectif était de promouvoir l'ouverture et le dialogue entre les peuples.

Au-delà de la langue, l'olympisme et la Francophonie partagent des valeurs et des idéaux communs, comme l'explique l'Organisation internationale de la Francophonie. L'esprit des JO prône en effet le sport en tant que promoteur d'un monde pacifique. Et le français est la langue des Lumières, associés à la démocratie, l'humanisme, la paix, la solidarité, et les droits de l'Homme.

Une personnalité pour veiller sur la langue de Molière

Lors de chaque rendez-vous olympique, une personnalité du monde francophone est chargée d'observer la place du français. Cette année à Londres, il s'agissait de Michaëlle Jean, ancien gouverneur général du Canada. Elle devait, entre autres, vérifier que tous les sites olympiques utilisaient bien la langue de Molière. Cette fonction de Grand Témoin est née en 2004 pour les Jeux d'Athènes. Le COI a dû créer ce poste suite au non respect du bilinguisme franco-anglais lors des Jeux précédents. En 2008 à Pékin, cette mission avait été confiée à un certain Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français.

Stéphanie Carion

Commentaires

  • N'oublions pas, et c'est une des explications primordiales de la présence du français, que le français fût, jusqu'à l'avènement des Nations Unies (où le français est toujours une des principale langue officielle), la langue de la diplomatie internationale...

  • Merci Fabrice pour cette précision, nous l'avons ajouté.
    Bonne journée

  • Bon article l'on aimerait que la LLB fasse davantage echo aux
    activites de l'OIF notamment au premier forum mondial de la langue
    francaise qui s'est tenu a Quebec et au prochain sommet de
    Kinshasa en octobre le Congo est le plus grand pays francophone
    au monde. Il faut refuser le tout a l'anglo americain
    Et pourquoi pas un prochain sommet international de la langue
    francaise a Bruxelles ville francopone a 95 pc
    felicitations pour cet article qui tranche avec la sujetion
    au flamingantisme ambiant

Les commentaires sont fermés.