Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le "16" et le "Lambermont", c'est quoi au juste?

du-rupo-lambermont.gif

Ces dernières semaines, les réunions se succèdent pour le Premier ministre et les membres du gouvernement, toujours occupés à négocier le budget 2013 et qui tentent également de trouver des mesures de relance pour répondre à la crise économique.

Certains jours, on nous annonce que l'équipe Di Rupo s'est retrouvée au 16 rue de la Loi. A d'autres moments, plutôt au Lambermont. En bref, des réunions et des rencontres de travail se tiennent dans les deux. Mais à quoi correspondent ces lieux et pourquoi privilégier l'un ou l'autre ?

Le 16 rue de la Loi. Photos : Belga

 

Le Conseil des ministres et le kern ont toujours lieu au "16", qui est le siège officiel du gouvernement. "Une salle, avec micros et sièges aux noms des ministres, est spécifiquement adaptée pour ce type de réunions", précise Thomas Mels, attaché presse d'Elio Di Rupo. Mais ce n'est pas tout. On y trouve aussi le bureau et le cabinet du Premier ministre, des couloirs menant directement jusqu'au Parlement (Chambre et Sénat) et la célèbre salle de presse, connue sous le nom de "bunker" puisque située dans les sous-sols.

Cependant, si se tient un conclave budgétaire ou une rencontre avec les partenaires sociaux, les discussions seront plutôt fixées au Lambermont, situé dans la rue du même nom. "Ça dépend notamment de questions pratiques. Par exemple, si les intervenants comptent manger, on ira plutôt au Lambermont, où on trouve une cuisine", ajoute Thomas Mels.

Mais la cuisine n'est pas la seule caractéristique du Lambermont, qui renferme notamment une grande salle à manger et de beaux salons, aux murs tapissés et aux rideaux saillants, qui permettent entre autres de faire patienter la presse.

Le Lambermont. Photo : Google Street View

 

Même si le Lambermont fait office de "résidence" du Premier ministre, ce dernier n’y loge pas, mais "il y reçoit les chefs d’Etat et de Gouvernement ainsi que les personnalités nationales ou internationales", peut-on lire sur le site d'Elio Di Rupo.

 

J. Lgg.

Les commentaires sont fermés.