Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Quel est le lieu idéal pour trouver des météorites?

Reporters_f0033814.jpg

Les météorites recèlent d'informations sur la formation et l'évolution du système solaire et de ses planètes, d'où tout l'intérêt de les collecter. Cette année, des scientifiques belges espèrent bien trouver des morceaux venus de la Lune et de Mars. Et, ils savent où aller...

Du 3 décembre au 12 février 2013, des chercheurs belges iront collecter des météorites en Antarctique. L'Espace des Sciences a interrogé Vinciane Debaille (ULB) qui mène cette expédition.

Plus de 800 de ces roches ont déja été ramenées de la région des Sør Rondane Moutains grâce à une collaboration belgo-japonaise. Cette année, l'équipe belge espère bien trouver des morceaux venus de la Lune et de Mars.

Vous avez choisi de vous rendre sur le champ de glace de Nansen, au sud de la station Princesse Elisabeth. Quel est l'intérêt de cet endroit pour la collecte de météorites ?

Tout d'abord, nous avons choisi l'Antarctique car les météorites sont bien visibles sur la glace blanche. Il n'y en a pas plus qui y tombent. Par contre, celles qui échouent ici sont incorporées dans les glaciers et voyagent ensuite avec eux jusqu'à la mer, sauf si la masse de glace croise un obstacle. Dans ce cas, le glacier bute contre cet obstacle et prend un mouvement vertical. Le vent vient alors éroder cette glace qui va diminuer petit à petit alors que les roches extraterrestres restent là. C'est ce qui se passe sur le champ de glace bleue de Nansen. On a donc une concentration de météorites de plusieurs milliers de kilomètres carrés qui se retrouve dans cet endroit particulier.

La recherche de météorites est-elle possible dans d'autres endroits sur Terre ?

Oui. Typiquement les deux endroits privilégiés sont les déserts chauds et les déserts froids car une roche posée sur le sable est très facile à voir, comme sur la glace. L'avantage de l'Antarctique est donc bien cette concentration en météorites.

Découvrez l'intégralité de cette interview sur notre blog, l'Espace des Sciences.

L.Be.
Photo: Reporters

Les commentaires sont fermés.