Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pourquoi mange-t-on une galette le 6 janvier ?

galette,rois,mages,6 janvier,jésus,fête
Photo: Reporters

Il y a bien longtemps, trois rois rejoignirent Bethléem depuis l'Orient guidés par la lumière d'une étoile. Là-bas, dans une étable, ils rencontrèrent un nouveau-né répondant au nom de Jésus, le "nouveau roi des juifs", et lui offrirent or, myrrhe et encens. Ce jour sera retenu comme l’Épiphanie, date de la "manifestation" de dieu au monde.

Si l'Occident a choisi la date du 25 décembre comme le jour de la naissance de Jésus, l'église orthodoxe célèbre sa venue au monde le 7 janvier. La veille, leur réveillon est la date à laquelle les païens, symbolisés pas les mages, découvrent "leur sauveur". Et dès le premier siècle, la naissance de l'enfant fut considérée comme plus importante que sa révélation au monde.

Un pape du Ve siècle fixa l’Épiphanie au 6 janvier, puis, il fut décidé que celle-ci serait célébrée le premier dimanche de janvier. 

Une fève païenne...

Aujourd'hui, l'Épiphanie est l'occasion de "tirer les rois", autrement dit de déguster une galette dans laquelle est cachée une fève. La personne l'obtenant devient alors le "roi" de la journée.

Il faut remonter bien avant la naissance du "fils de dieu" pour trouver les origines de cette pratique. Dans la Rome antique, les rôles des esclaves et des maitres étaient inversés le temps des festivités des Saturnales célébrant Saturne, le dieu du temps.

Dans un morceau de gâteau, les nouveaux puissants cachaient une fève afin de désigner leur roi. Celui qui découvrait la graine cachée obtenait, pour une journée, les pleins pouvoirs. Souvent, son maître se vengeait une fois les festivités terminées. Au 19è siècle, les figurines de porcelaines allaient remplacer les fèves.

... pour une commémoration religieuse

Au fil des siècles, les traditions païenne et chrétienne se sont confondues. A l'instar de la fête de Noël, celle des rois en est un exemple, la galette des rois, un témoin. Car la date de la "manifestation du Christ" correspondait à peu près à celle des Saturnales. Mais ce ne fut pas chose aisée. Au 16e siècle, l’Église condamna le partage de la galette, faute à son origine païenne.

Finalement, cette tradition est petit à petit devenue familiale et s'est étendue à travers le monde. De régions en régions, les recettes varient, l'importance également. Ainsi, dans de nombreux pays, l’Épiphanie est plus importante que la fête de Noël. C'est le cas par exemple en Espagne où les enfants reçoivent leurs présents le 6 janvier et non le 25 décembre comme en France et en Belgique.

L.Be.

Les commentaires sont fermés.