Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Comment devient-on ramasseur de balles à Roland Garros?

roland garros,ramasseur de balles,comment,criteres

Le mythique Grand Chelem de Roland Garros a débuté ce dimanche. Comme à chaque tournoi de cette ampleur, certaines traditions tennistiques sont indétrônables. C'est le cas des ramasseurs de balles. Qui sont-ils? Qui peut espérer obtenir un tel honneur?

Un système de récupération automatique des balles? N'y pensez même pas. Certaines traditions sont indétrônables et le tennis n'échappe pas à la règle. A Roland Garros, ils sont près de 250 à travailler dans l'ombre des joueurs, de manière impeccable, si bien qu'ils font désormais partie du décor tennistique. Eux, ce sont les ramasseurs de balles. Mais cette prestigieuse fonction n'est pas ouverte à tous. Seule l'élite des « ballos », sélectionnée au bout d'épreuves régionales, peut se targuer d'y participer. « Lors de la sélection, les qualités premières pour sortir du lot, c'est d'abord d'avoir une réelle motivation, c'est très important », explique David Portier, responsable du service des ramasseurs de balles de Roland-Garros, au site Welovetennis.fr.

Avant toute chose, les ramasseurs de balles doivent répondre à des critères très stricts: être âgé de 11 à 15 ans, mesurer moins de 1,75m, ne porter ni lentilles, ni lunettes, et être licencié dans un club de la Fédération française de tennis. Ainsi, chaque année, près de 3000 adolescents tentent d'obtenir leur cachet pour le plus grand tournoi sur terre battue. 400 d'entre eux sont repris pour le stage de formation, au bout duquel, ils ne seront plus que 220. Leur contribution au tournoi est bénévole, mais récompensée à la fin de la quinzaine par des bons d'achats. Il existe trois catégories de ramasseurs: ceux qui s'occupent du fonds du court (taille maximum 1,75m), ceux du filet (taille maximum de 1,60m) et ceux qui peuvent alterner les deux endroits (taille comprise entre 1,50m et 1,60m).

Une fois le Graal obtenu, le métier n'est pas de tout repos pour ces jeunes privilégiés. Chaque prestation sur les courts est supervisée par des coachs et évaluée. Les plus méritants peuvent donc espérer monter sur le Chatrier, le Lenglen ou encore le Court n°1. Les ramasseurs se doivent donc de rester très concentrés et toujours aux aguets. Et si ce « job » correspond aux rêves et aux attentes de ces ados, il reste « ingrat » aux vues du traitement réservé par certains joueurs capricieux qui les repoussent ou se sentent agacés. D'autres, comme Nadal, prennent par contre le temps de remercier les jeunes « ballos ». Car, sans les ramasseurs, pas de serviette pour le visage, ni de nouvelles balles. Et qui imaginerait un Novak Djokovic ou un Roger Federer parcourir le terrain pour récupérer les petites balles jaunes?

S.C

Commentaires

  • bonjour

    je cherche une precision
    ils sont 220 selectionnes, mais certains anciens sont rappeles!
    comment? sur quels critères?

    merci d'essayer de me repondre

    jpb

Les commentaires sont fermés.