Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pourquoi les États-Unis fêtent le 4 juillet?

americanflag.jpg

L'Independance Day ou Jour de l'indépendance est la Fête nationale américaine. Elle commémore la signature de la Déclaration d'indépendance qui a eu lieu le 4 juillet 1776. A cette époque, les États-Unis n'existent pas. Seules 13 colonies britanniques forment ce futur territoire : la Virginie, le Massachusetts, le New Hampshire, le Maryland, le Connecticut, Rhode Island, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le New Jersey, le Delaware, New York, la Pennsylvanie et la Géorgie.

En tant que métropole, la Grande-Bretagne dicte sa loi aux colonies. Le pouvoir reste centralisé à Londres, ce qui provoque de grandes difficultés de communication. Mais c'est l'instauration par Londres de nouvelles taxes - en particulier sur le thé (Tea Act) et le sucre - qui provoque la colère des territoires d'outre-Atlantique. Des émeutes éclatent dans les rues. Les colons se forgent une identité commune et affirment leur volonté d'indépendance.

En 1775, la guerre d'indépendance débute. Georges Washington devient rapidement le chef de l'armée continentale. Suite à sa victoire, il occupera le poste de premier Président des États-Unis, dès 1789.

La déclaration d'indépendance

La guerre n'est toujours pas terminée que le Congrès continental confie à un groupe de cinq représentants la lourde tâche d'écrire une ébauche de texte exprimant les droits et libertés des 13 colonies. Thomas Jefferson relève le défi en trois semaines. Sa popularité le conduira d'ailleurs à accéder à la fonction de troisième Président des États-Unis.

Le document est signé le 4 juillet 1776 par les 56 délégués des colonies. Le nom du bâtiment qui accueille l'évènement restera célèbre en tant qu'Independance Hall, en Pennsylvanie. Le document original est conservé aux Archives nationales, à Washington DC.

Ce texte historique inspira notamment Martin Luther King dans son discours 'I have a dream'. Le film Benjamin Gates et le Trésor des Templiers de Jon Turtletaub fait de ce document la pièce maîtresse d'une chasse au trésor à travers le pays.

La guerre se poursuit malgré tout

Cette déclaration unilatérale ne signifie toutefois pas la fin de la guerre. Au contraire, de grandes puissances comme la France et l'Espagne prennent par la suite part aux combats aux côtés des colons. Face à cette mobilisation, les Britanniques sont contraints de battre en retraite.

Après plus de 100 000 pertes humaines, la métropole s'avoue vaincue et officialise l'indépendance des Etats-Unis en 1783 par la signature du Traité de Paris.

JESS. F. (ST.)

Les commentaires sont fermés.