Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Qu'est-ce qu'un Te Deum?

51e7f6ae35704155b8013903.jpg

Cet hymne dont le nom complet est Te Deum laudamus - Dieu, nous te louons – est chantée lors des jours de fête. En Belgique, il est célébré deux fois : le jour de la fête du Roi et le jour de la fête nationale. Comme chaque année, plusieurs paroisses prononceront ce Te Deum. Le plus célèbre reste toutefois celui du primat de Belgique, Mgr André-Joseph Léonard, à la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles. Et pour cause : cette année, l'ensemble de la famille royale s'y rendra afin la cérémonie d'abdication d'Albert II.

Comme le rappelle le Doyen de Bruxelles-Centre et curé à la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, Claude Castiau, « un Te Deum n'a rien avoir avec une messe classique, c'est un chant de célébration, une louange à Dieu. » Il livre également quelques précisions sur le programme de la journée. « Dès 8h58, le coupe royal fera son entrée solennelle dans la Cathédrale, accompagné par la mélodie des orgues. » A 9h précises, la cérémonie commence.

« Quelques mots d'accueil seront prononcés dans les trois langues nationales. La prière introductive sera suivie d'un extrait du Livre de Ben Sirac le Sage, issu de l'Ancien Testament. Des intentions seront ensuite prononcées dans quatre langues : le français, le néerlandais, l'allemand et l'anglais. Finalement, le Te Deum sera chanté par une chorale d'une douzaine de personnes, juste avant une prière de conclusion. » A la fin de cette cérémonie, l'hymne européen, le célèbre Ode à la joie, sera chanté, ainsi que l'hymne national belge.

Notons également que les différents cultes reconnus par la Constitution, ainsi que la laïcité seront invités à participer. « Le Te Deum est une commande de l'Etat », rappelle Claude Castiau. « C'est donc l'Etat qui décide de la liste des invités. » S'ils sont les bienvenus dans la Cathédrale, ils ne prononceront toutefois aucun discours. Mgr Léonard, verra aussi son temps de parole raboté puisque « cette année, exceptionnellement, il ne prononcera pas d'homélie », souligne Claude Castiau.

Jessica Flament (st.)

Les commentaires sont fermés.