Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Se faire enlever les amygdales en cas d'angines répétées, efficace?

51f7cfd835705d9341994c81.jpgUne étude récemment publiée par la revue médicalePrescrire prétend qu'une amygdalectomie (ablation des amygdales) serait « d'une efficacité incertaine » en cas d'angines à répétition. LaLibre.be a donc contacté Camille Finck, ORL au CHU de Liège. Cette spécialiste qualifie cette étude de « surprenante ». Pour elle, se faire enlever les amygdales contribue bel et bien à stopper les angines. Toutefois, elle précise qu'il ne faut pas systématiquement passer sur le billard.

Pour mieux comprendre l'utilité d'une amygdalectomie, il s'agit de revenir sur la définition d'une angine. Selon Camille Finck, « une angine est une infection bactérienne qui atteint les amygdales. Dans ce cas, elle est appelée amygdalite ». Enlever les amygdales revient donc à traiter les angines à la source. « Si le patient n'a plus d'amygdales, il n'aura plus jamais d'angine », explique Camille Finck. Toutefois, il pourra toujours développer ce qui s'appelle des amygdalites linguales, près de la langue. « Mais c'est très rare », précise-t-elle. Cela ne l'immunisera évidemment pas non plus contre les pharyngites classiques.

Quand faut-il se faire opérer?

Avant l'apparition des antibiotiques, les médecins avaient tendance à opérer systématiquement les enfants mais, aujourd'hui, des règles strictes encadrent les opérations. « Généralement, on conseille l'intervention chirurgicale dans trois cas : une hypertrophie des amygdales, plus de 5 épisodes d'angines par an ou lors d'antécédents d'abcès », souligne Camille Finck. Chez les jeunes enfants, l'hypertrophie des amygdales peut engendrer des problèmes respiratoires ou des troubles du sommeil. « Ces troubles du sommeil peuvent alors bloquer la sécrétion des hormones de croissance ou être responsable des 'pipis au lit' », déclare Camille Finck.

Si c'est nécessaire, les médecins conseillent généralement d'opérer les enfants après l'âge de 5 ans. « Avant, les amygdales sont une sorte de barrière de protection. Elle n'est pas infranchissable mais toujours utile », continue-t-elle. Bien entendu, il est toujours possible d'opérer de plus jeunes enfants mais également des adultes si l'un des trois cas mentionnés ci-dessus est constaté.

Est-ce sans danger?

Camille Finck insiste sur les dangers d'une amygdalectomie. « C'est une opération souvent banalisée mais cela reste une opération. Et, comme pour tout acte chirurgical, des complications peuvent subvenir. Même si les techniques actuelles – appelées coblation - provoquent moins de saignements qu'auparavant, l'amygdalectomie laisse deux grosses plaies. Des saignements peuvent ainsi apparaître 5 à 6 jours après l'opération, lorsque les croutes se détachent. Il faut alors consulter au plus vite son médecin traitant ou son chirurgien qui se chargeront du problème.»

JESSICA FLAMENT (ST.)

Les commentaires sont fermés.