Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Funérailles d'Etat : Qu'est-ce que ça implique ?

525683aa35708ce59c7a215c.jpg

Les ayants droit à de telles funérailles sont très précisément définis.

L'ancien Premier ministre belge Wilfried Martens est décédé ce jeudi à l'âge de 77 ans, à son domicile de Lokeren. La Libre a appris en exclusivité que des funérailles d'Etat allaient être organisées. Cette pratique implique un protocole très particulier à respecter. Explications.

Les funérailles d'Etat ne sont inscrites ni dans la Constitution ni dans la loi. Comme la majorité des règles protocolaires, elles correspondent plutôt à des coutumes.

La proposition de planifier de telles funérailles est faite par le ministre de l'Intérieur. La famille doit alors donner son accord, en ce compris pour les modalités pratiques d'organisation. Quelles sont ces modalités de prescriptions protocolaires ?

1) Le drapeau belge doit être présent et l'hymne national ou un autre hymne (comme l'européen) doit retentir.

2) La préséance officielle des autorités qui souhaitent participer doit être fixée. Cette préséance donne l'ordre hiérarchique dans lequel les différentes personnalités (que ce soient les autorités ou des personnes sans pouvoir politique) vont être placées lors des cérémonies.

3) Le gouvernement fédéral est représenté officiellement par l'un de ses ministres, en ce compris le Premier ministre. "Mais tous les membres du gouvernement peuvent assister aux funérailles s'ils le souhaitent", précise Yassin Chourouhou, le chef du Protocole du SPF Intérieur.

4) Le Roi est également représenté. "En principe, le Palais royal décide souverainement d'un représentant. Il peut s'agir d'un membre de la famille royale. C'est au Roi de décider", souligne M. Chourouhou. 

5) Un peloton militaire est détaché.

Qui a droit à des funérailles d'Etat ? 

Les ayants droit sont les membres de la famille royale, les ministres fédéraux en activité, les présidents de toutes les Assemblées du pays, les ministres-présidents, les ministres d'Etat et toute personne sur décision du Conseil des ministres. 

J.Lgg.

Commentaires

  • "" La proposition de planifier de telles funérailles est faite par le ministre de l'Intérieur. La famille doit alors donner son accord, en ce compris pour les modalités pratiques d'organisation. Quelles sont ces modalités de prescriptions protocolaires ?

    1) Le drapeau belge doit être présent et l'hymne national ou un autre hymne (comme l'européen) doit retentir.""

Les commentaires sont fermés.