Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pourquoi parler de "Black Friday"?

529876a03570b69ffde421dc.jpg

 

Le "Black Friday", le "vendredi noir" en français, est-il le signe d'un mauvais présage? Malgré cette appellation, c'est plutôt un jour de bon augure. Le "Black Friday" est le jour suivant la Thanksgiving et marque le début de la période d'achats de Noël. A l'occasion, les magasins proposent à leur clientèle des rabais, pouvant atteindre -75%. Ces prix cassés permettent aux commerçants de booster leur chiffre d'affaires. Mais d'où vient ce nom "Black Friday"?

Les explications

Certains affirment que l'origine fait référence à une époque où la comptabilité se faisait à la main. Les comptes étaient écrits en rouge car, la plupart du temps, ils étaient déficitaires, jusqu'à ce fameux vendredi. En effet, les achats effectués après la Thanksgiving permettaient aux comptes de sortir du rouge. Du coup ils étaient écrits à l'encre noire.

 

D'autres prétendent que le "Black Friday" viendrait de Philadelphie en raison des embouteillages monstrueux au lendemain de la Thanksgiving.

Une institution dans le pays

Les Américains sont très impliqués en ce jour de super-soldes. C'est vraiment la course aux bonne affaires, certains clients n'hésitent pas à camper devant les magasins pour ne pas manquer l'ouverture. Mais toutes ces bonnes affaires ont parfois de lourdes conséquences. En 2008, un employé Wal-Mart, dans le Long Island, ouvrait les portes du magasin et a été écrasé par des acheteurs. L'homme a succombé à ses blessures.

Il faut savoir que les grandes enseignes font des offres exceptionnelles pour le "Black Friday".  Pour rendre heureux leurs clients, elles appliquent des prix réduits dans leur boutique.

Le chiffre d'affaires 2012

Selon une étude  menée par comScore, un milliard de dollars ont été dépensés en ligne, le vendredi 23 novembre 2012. Les appareils mobiles figuraient parmi les meilleures ventes (+16.3%).

En 2011, 816 millions de dollars avaient été dépensés par les foyers américains pour les achats en ligne.

Une étude réalisée par le cabinet Shopper Talk  indique que la fréquentation des magasins a augmenté de 3,5 %, soit plus de 300 millions de visites dans les magasins américains traditionnels, mais que les ventes ont accusé une baisse de 1,8 %, pour un chiffre d’affaires de 11,2 milliards de dollars. 

Des éléments perturbateurs?

Au risque de couper court au repas de la Thanksgiving, des enseignes avancent leur horaires d'ouverture pour démarrer les soldes plus tôt. A l'avenir, cela ne va-t-il pas empiéter sur la célébration de la Thanksgiving? Une nouveau type de concurrence pourrait-il voir le jour lors du "Black Friday"?

Avec internet, le "Black Friday" a désormais un confrère: le "Cyber Monday". Il s'agit de la date d'expédition des produits achetés en ligne. Les promotions sont également attrayantes et les frais de livraisons sont gratuits dans la plupart des cas. Les fêtes de fin d'année coïncidant avec les températures hivernales, rester au chaud est-il l'avenir du "Black Friday"?

FOUNÉ DIARRA (ST) 

Les commentaires sont fermés.