Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Mais pourquoi boit-on beaucoup de jus de tomates dans les avions?

5439316635708a6d4d5d6026.jpg

Une boisson un peu désuète sur terre, mais qui a beaucoup de succès dans un avion, explications...

Ce n'est pas la boisson la plus demandée, que ce soit dans les bars ou à la maison. Pourtant, de nombreux voyageurs sont incapables de résister à l'appel du jus de tomates dans un avion. D'ailleurs Lufthansa avoue en servir 200 627 litres par an (contre 223 339 litres de bière tout de même). Pourquoi un tel engouement? L'explication serait scientifique...

Comme le rapporte le NewsWorks, le jus de tomates dans les avions est avant tout une longue tradition. Lors des premiers vols, c'était très bruyant, les voyageurs subissaient beaucoup de vibrations, raconte un historien de l'aviation. Et le fait de leur servir à boire les divertissait puisqu'à l'époque, on ne diffusait pas de film sur un écran. Du coup, l'alcool était servi gratuitement à bord. Il n'était donc pas rare de voir débarquer des gens complètement saouls. Une fois que le nombre de passagers a augmenté, il n'était plus possible financièrement d'écouler une telle quantité de boissons alcoolisées. Les compagnies aériennes ont donc décidé d'en réduire le choix et de mélanger ces « drinks » à des « softs » comme le jus de tomates. Mais ce n'est pas encore l'explication scientifique, plutôt la raison de son inscription au menu du service de cabine.

Le goût des aliments change dans les airs

Étonnée par le succès du jus de tomate dans l'avion, la compagnie aérienne Lufthansa a engagé un institut de recherche pour analyser la chose. Les chercheurs ont donc placé des volontaires dans un simulateur de vol. Ensuite, ils ont servi des plateaux repas et des boissons aux participants qui ont ensuite dû réaliser un rapport sur ce qu'ils ont goûté. Et systématiquement, ils préféraient le jus de tomates dans les airs, plutôt que sur terre. «Sur le sol, ce jus a un goût terreux, il ne semble pas très frais. Par contre, à 10 000 mètres d'altitude, il est ressenti comme plus acide et très rafraîchissant ». Comme beaucoup d'aliments, le goût change dans les airs. La pression de la cabine est faible, du coup, notre sang est moins oxygéné. Tous ces facteurs influent sur nos sens. Les bonbons paraissent donc moins sucrés, les plats salés ou épicés moins salés ou épicés, etc.

Pour passer le temps, parce qu'il est à la « carte », parce qu'il paraît meilleur dans les airs, et par mimétisme, c'est sans doute la combinaison de tout cela qui pousse la plupart des passagers à adorer siroter un jus de tomates dans un avion. Vous y penserez au prochain voyage...

S.C

Les commentaires sont fermés.