Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Comment fonctionne le corps d’intervention de la police fédérale?

546e007b357077d59588a731.jpg

La Réserve générale de la Police fédérale n’existe plus en tant que telle. Ses missions sont désormais remplies par le Corps d’intervention (CIK) et par la direction de la Sécurité publique (DAS).

 

Missions Le CIK est la réserve d’intervention non spécialisée de la police fédérale. “Il constitue une unité de réserve d’intervention nationale, explique le Commissaire divisionnaire Thierry Maurer. Les priorités d’intérêt national ont toujours priorité sur les accords provinciaux d’engagement ou l’utilisation locale du CIK.”

Le Corps d’intervention doit assurer le maintien de l’ordre, coordonné par les autres unités de la Police. Il doit également être prêt à intervenir tous les jours entre 6h et 20h et en permanence le week-end et les jours fériés en cas de trouble important de l’ordre public.

“Le CIK remplace la réserve hypothéquée des zones de police pour qu’elles soient moins engagées en dehors de leur propre arrondissement.” Le Corps d’intervention apporte ainsi un appui aux polices locales et fédérale. La Direction de la Sécurité publique est quant à elle chargée d’assurer les “missions d’appui spécialisé pour la gestion négociée de l’espace public.” Bref, elle sert à maintenir l’ordre public.

850 travailleurs Les anciens de la réserve générale de la Police fédérale constitue désormais le Corps d’intervention. Ils travaillent par petit groupe dans les différents arrondissements du pays. Le CIK comprend environ 550 membres du personnel. La DAS comprend quant à elle environ 300 travailleurs. Pour un total de 850 personnes qui travaillent pour les services de l’ancienne réserve fédérale.

Formation Pour intégrer le CIK ou la DAS, il faut simplement postuler de manière tout à fait ordinaire. “Il est également possible d’intégrer ces directions par le biais de détachements internes à la police.”

Une formation spécifique d’intégration au Corps d’intervention est toutefois prévue. Un entraînement continu est également indispensable. Pour la DAS, des formations internes à la police fédérale existent. “Elles évaluent les différentes aptitudes et prennent en compte des modalités de recyclage du personnel de la Police fédérale et du maintien des compétences individuelles.” Ces formations durent généralement cinq semaines.

Des CRS belges ?

Les missions de l’ancienne réserve fédérale ressemblent à ce que font les CRS en France. Thierry Maurer refuse toutefois la comparaison. “La Belgique a une philosophie de gestion des événements différente que la France”. En Belgique, la gestion négociée de l’espace public s’applique à l’ensemble de la police intégrée. C’est-à-dire à la Police fédérale et aux polices locales. De plus, le personnel du CIK est appelé à exécuter d’autres missions que celles purement liées à l’encadrement des manifestations. “En Belgique, les travailleurs du CIK sont des policiers à part entière. Ils peuvent être appelés à appuyer les entités des polices fédérale et locales dans leurs actions.”

Nicolas Sohy (st.)

Les commentaires sont fermés.