Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Pourquoi le snooze du réveil est-il programmé pour sonner toutes les 9 minutes ?

Il est 7h quand votre réveil vient vous sortir d'un très beau rêve, vous tendez alors la main pour appuyer sur ce gros bouton flanqué d'un « SNOOZE » pour vous donner encore 9 minutes de répit ... jusqu'à la prochaine sonnerie. Mais, en fait, pourquoi 9 minutes ? Car oui, une sonnerie toutes les 9 minutes c'est la norme, même si certains constructeurs de réveils ont des variantes à 5, 7 ou encore 10 minutes. Il y aurait plusieurs raisons pour expliquer cela. 

 

Une des explications remonterait à l'époque des premiers réveils numériques. Selon le site Technocarotte, les ingénieurs, par raison de facilité, ont opté pour 9 minutes car il ne fallait programmer le snooze que sur les minutes et donc le dernier chiffre du cadran. Si, par exemple, on appuie sur le bouton à 7h05, on programme la prochaine sonnerie à 7h14 (on a soustrait 1 au dernier chiffre), puis à 7h23 et ainsi de suite. Si on avait décidé d'instaurer un délai de 10 minutes, il aurait fallu tenir compte des chiffres des dizaines, ce qui aurait mis en branle plus de circuits électriques et donc aurait été plus coûteux. De plus, le risque qu'un problème survienne était plus élevé avec les dizaines.

Un autre raison serait plus physiologique. Selon le site Pourquois.com, ce serait là la durée parfaite pour bien se réveiller. On pourrait alors doucement sortir de notre sommeil tout en évitant de se rendormir, ce qui se passerait à coup sûr si la durée de snooze était plus longue.

 

Toujours selon ce site, une rumeur indique que le 9 aurait été le chiffre préféré des inventeurs de ce procédé. On accorde, néanmoins, très peu de crédit à cette explication.

Toujours est-il que, certains scientifiques recommandent d'éviter le plus possible cette fonction de nos réveils. Cités par le Vif, l'un d'eux déclare que « Lorsqu'on met le réveil plus tôt que nécessaire pour pouvoir appuyer sur le bouton snooze, on trouble son sommeil, ce qui peut nuire au fonctionnement mental pendant la journée ». Une chercheuse de l'Université de Groningue nuance tout de même cette déclaration. Elle conclut que dans un monde idéal, il faudrait se réveiller sans réveil, simplement parce que le corps est reposé.

Adrien Suys (st.)

Les commentaires sont fermés.