Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Général - Page 2

  • Pourquoi est-ce si difficile de déterminer la nationalité des victimes d'un crash d'avion?

    Photo News

    La question taraude plusieurs esprits : pourquoi est-ce si difficile de déterminer la nationalité des victimes du crash de l’Airbus A320 de Germanwings ? Plus de 30 heures après ce drame, les Affaires étrangères belges déclarent ainsi ne pas exclure qu’il y ait d’autres ressortissants de notre pays parmi les victimes.“On n’a pas encore une liste absolument définitive mais c’est lié aux procédures des compagnies aériennes”, a, pour sa part, expliqué le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

    Lire la suite

  • Est-ce vraiment mauvais de faire craquer ses doigts?

    550186cc3570c8b952903abd.jpg

    "Arrête de craquer tes doigts, tu vas avoir de l'arthrose!" Cette phrase, beaucoup de téméraires l'ont entendue à mainte reprises au cours de leur existence faite de crissements et d'os qui claquent. À tel point qu'on finirait par y croire... sans trop savoir. 

    Lire la suite

  • Comment se confectionne et se déploie en tribune un tifo ?

    54c6124d3570af82d514a417.jpg

    S'il a alimenté la polémique dimanche après-midi, le tifo réalisé par les Ultras Inferno, pensionnaires de la tribune 3 du stade de Sclessin, a également impressionné par son ampleur. Comment se confectionnent des œuvres de cette taille ? Comment se déploient-elles dans la tribune ? Explications.

    Lire la suite

  • Le "who’s who" militaire

    20_20_19_496376150_04540139.jpg

     

    Au moins un mois de présence militaire dans la rue. Quelque 300 soldats ont été réquisitionnés pour assurer la protection de certains lieux sensibles. Ils sont issus de deux unités : les chasseurs ardennais et les paras. Mais qui sont-ils ?

    Les chasseurs ardennais. La Défense explique qu’ils ont vu le jour en 1934 en tant que troupes mobiles assurant la défense des postes d’alerte et des positions dans les Ardennes belges. Ils sont reconnaissables à leur béret vert alpin portant le symbole du sanglier. Le bataillon de chasseurs ardennais de Marche-en-Famenne fait partie de la brigade medium et compte environ 450 militaires. Ceux-ci veillent à la sécurité du territoire national, apportent leur assistance en cas de catastrophe et participent aux opérations de l’Onu ou de l’Otan. Ces vingt dernières années, ils ont œuvré en ex-Yougoslavie, au Liban et en Afghanistan. Leur devise est "Résiste et mords !".

    Les para-commandos. Par "para-commandos", il faut comprendre dans ce cas-ci le 3e bataillon de parachutistes - à ne pas confondre avec le 2e bataillon de commandos de Flawinne. Il a été formé en 1955 au Congo belge, à partir d’éléments du 1er bataillon de parachutistes et du 2e bataillon de commandos. En 1977, il quitte Lombarsijde pour Tielen. L’unité devient néerlandophone en 1983. Le prince Philippe y fut chef de peloton à la même époque, nous rappelle la Défense. L’unité fusionne en 2010 avec le 1er bataillon de parachutistes de Diest. Depuis 2011, elle fait partie de la brigade légère et compte environ 450 militaires. La Défense explique que, "grâce à leur équipement léger et leurs entraînements intensifs, les para-commandos peuvent intervenir dans des délais très courts, tant en Belgique qu’à l’étranger". Il s’agit en effet d’une unité d’élite capable de participer à des forces européennes et à des opérations de l’Otan et de l’Onu (entre autres, la protection d’aérodromes), et capable de prendre en charge l’évacuation de ressortissants européens en cas de crise à l’étranger. Ces dernières années, l’unité fut active au Rwanda, au Congo, en Iran et au Kosovo. 

    A. C.

  • D'où vient la fève de la galette des rois?

    54ab8fb83570e997255d1d83.jpg

    Vous l’avez peut-être fait ce week-end pendant lequel l’Eglise l’a célébrée ou si vous vous tenez strictement à la date officielle, vous le ferez ce mardi… La tradition veut qu’on "tire les rois" à l’Epiphanie, c’est-à-dire le jour qui rappelle l’épisode de la visite de mages dont on a fait des rois à la crèche de Bethléem après avoir suivi l’étoile qui les mène à Jésus. Pour l’occasion une fève est dissimulée dans la galette et la personne qui la trouve dans sa part devient le roi de la journée (ou la reine car ici la loi salique a été abolie de longue date) et a le droit de porter une couronne de fantaisie. Depuis que l’Epiphanie est (aussi) devenue une fête commerciale, la couronne est offerte avec la galette et passe généralement à la poubelle après le couronnement. Mais autrefois, les familles confectionnaient elles-mêmes ces couronnes dès lors souvent empreintes de souvenirs personnels qu’on recyclait d’année en année. Jadis, il arrivait aussi que le bénéficiaire de la fève doive fournir la galette de l’année suivante.

    Précision : si la fève reste l’objet classique de toutes les convoitises gourmandes, elle est souvent remplacée par une figurine en porcelaine représentant un Roi mage ou un Santon de Provence.

    Mais d’où vient la fève ? Plus que vraisemblablement des Romains. Au début de janvier, les saturnales de Rome, entendez : les grandes fêtes en l’honneur de Saturne élisaient le roi du festin grâce à une fève noire ou blanche.

    Tire-t-on les rois au Palais royal ? Nous sommes bien incapables de le dire; par contre, il se dit que depuis quarante ans, les boulangers-pâtissiers de l’Elysée chargés de confectionner celle du président de la République n’y glissent plus de fève de crainte que celui-ci se retrouve couronné.

    Se non è vero, è bene trovato …

    Christian Laporte


    Lire aussi:

  • Est-il polluant de chauffer au bois?

    54aa5abd357028b5e9dbe688.jpg

    Paris fait marche arrière sur l’interdiction du feu de cheminée dit d’agrément et des poêles à bois peu performants, prise afin de lutter contre les émissions de particules fines. Alors nocive ou pas la flambée ? Il n’y pas de réponse univoque à cette question. Tout dépendra du choix de l’appareil et du combustible. A l’instar d’autres systèmes de chauffage, la combustion du bois est source de CO2 et de polluants : particules fines, CO, dioxine, etc. 

    Lire la suite

  • Mais que se passe-t-il au Burkina Faso?

    brunkina, manifestation, état, gouvernement, événements

    Voici un film des événements depuis la manifestation monstre mardi contre un projet de révision constitutionnelle permettant le maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré au Burkina Faso, où l'armée a pris le pouvoir jeudi soir après une journée d'émeute contre le régime.

    Lire la suite

  • Mais pourquoi boit-on beaucoup de jus de tomates dans les avions?

    5439316635708a6d4d5d6026.jpg

    Une boisson un peu désuète sur terre, mais qui a beaucoup de succès dans un avion, explications...

    Lire la suite

  • Pourquoi les négociations politiques se déroulent-elles la nuit?

    542bd734357030e61043c9cb.jpg


    Les négociateurs ont tendance à prolonger leurs discussions bien après la tombée de la nuit. Période plus paisible, la nuit exacerbe les tensions et peut pousser les négociateurs à bout. Eclairage.

    Lire la suite

  • État Islamique: Origines, motivations, suites

    542989e6357030e610432850.jpg

    Comment l'État Islamique a-t-il vu le jour? Cette puissante organisation armée, violente et déterminée, compte aujourd'hui 30 à 60 000 combattants, dispose de fonds, de systèmes de haute technologie, et a conquis le nord-ouest de l'Irak jusqu'à l'est de la Syrie. Après s'être tristement fait connaître du grand public et de l'Occident en diffusant des vidéos de journalistes de différents pays sauvagement assassinés, l'État Islamique s'est aujourd'hui fait des ennemis puissants, comme les États-Unis et de leurs alliés...

    Lire la suite

  • Comment se déroulent les auditions parlementaires ?

    AFP

    Avant de penser à la décoration de leur bureau au Berlaymont, les commissaires-désignés devront sortir indemne de l’épreuve des auditions parlementaires. Mode d’emploi.

    Lire la suite

  • Les cheveux et les ongles poussent-ils encore après la mort?

    5421785535708a6d4d58982f.jpg

    Certains coiffeurs se servent de cette légende pour vanter l'importance des cheveux. "Ils sont précieux, vous devez en prendre soin. D'ailleurs, même après la mort, ils continuent de pousser. Comme les ongles..." Les clients y croient-ils ? Une simple consultation de forums sur internet permet de vite se rendre compte qu'il s'agirait plutôt de fausses rumeurs. Mais que croire? Nous avons interrogé plusieurs personnes "du milieu" ou spécialisées.

    Lire la suite

  • Pourquoi le gouvernement français parle de "Daesh" plutôt que d'"Etat islamique"?

    54180441357030e6104064a7.jpg

    C'est Laurent Fabius qui a lancé la charge, le 10 septembre dernier. Lors d'une séance de questions au gouvernement, le ministre des Affaires étrangères a réclamé un changement de dénomination du groupe de jihadistes qui sévit en Syrie et en Irak. "Le groupe terroriste dont il s'agit n'est pas un Etat. Je recommande de ne pas utiliser l'expression Etat islamique car cela occasionne une confusion: islam, islamistes, musulmans. Il s'agit de ce que les arabes appellent 'Daesh' et de ce que j'appellerais les 'égorgeurs de Daesh'." Depuis lors, différents membres du gouvernement français, dont François Hollande, ont adopté ce glissement sémantique.

    Lire la suite

  • Pourquoi regarde-t-on les mêmes films et séries plusieurs fois de suite?

    54129a35357030e6103f6a81.jpg

    Chacun d'entre nous a forcément une série ou un film fétiche, le genre de fiction que l'on peut regarder plusieurs fois de suite sans jamais s'en lasser à tel point que l'on finit par connaître toutes les répliques par cœur. Mais pourquoi les regardons-nous plusieurs fois de suite au lieu d'utiliser ce temps pour découvrir d'autres chefs-d'oeuvre ? Encore une fois, la réponse est à trouver dans la psychologie.

    Lire la suite

  • A-t-on trouvé un vaccin pour Ebola ?

    ebola, vaccin, test, nancy sullivan

    Administrée à des singes, une injection a procuré une protection complète à court terme et partielle à long terme.

    Et si une solution se profilait pour enrayer l’expansion de l’épidémie d’Ebola ? On n’ose y croire même si les résultats de l’étude publiée dimanche dans Nature Medicine paraissent prometteurs. D’après les auteurs, en l’occurrence l’équipe de Nancy Sullivan du centre de recherche de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID/NIH), un vaccin expérimental validé par des essais sur des singes constituerait "la première démonstration d’une protection durable conférée par un vaccin contre le virus Ebola Zaïre", l’espèce virale à l’origine de l’épidémie qui a déjà causé plus de 2 000 décès en Afrique de l’Ouest, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé.

    1. De quoi s’agit-il ? Le vaccin développé par les chercheurs américains est basé sur un Adénovirus (virus de rhume) de chimpanzé baptisé "ChAd3", qui sert de transporteur (ou vecteur) pour délivrer les fragments de matériel génétique du virus Ebola dans les cellules du sujet vacciné. Le principe de ces fragments - qui ne sont pas contagieux - est d’aider l’organisme à apprendre à reconnaître le virus pour pouvoir se défendre. Si les chercheurs ont choisi un Adénovirus de chimpanzé, c’est parce que beaucoup de personnes sont immunisées contre la version humaine du virus du rhume, rendant de ce fait le vaccin expérimental potentiellement inefficace.

    2. Comment se sont déroulés les tests ? Différentes doses du vaccin "ChAd3" ont été testées. On a ensuite injecté aux macaques une dose de virus Ebola qui se serait avérée mortelle s’ils n’avaient pas été immunisés.

    3. Quels sont les résultats ? Cinq semaines après l’injection, quatre singes ayant reçu une dose de vaccin présentaient toujours une immunité, laquelle semble néanmoins s’estomper au fil du temps puisque seuls deux singes restaient toujours protégés contre le virus dix mois plus tard. En revanche, pour les quatre autres singes qui ont reçu une piqûre de rappel, huit semaines après l’injection initiale, la protection s’est avérée toujours intacte, selon les chercheurs précisant que "le rappel contient un composant différent" (virus de la vaccine atténué) .

     

    4. Quelles sont les suites ? Annoncés le 28 août dernier, les tests sur l’homme, qui doivent commencer début de ce mois de septembre, constituent la première des trois étapes du processus de validation. Cette phase 1, qui se déroule sur des sujets sains (non infectés), consiste à vérifier si le vaccin est bien toléré et s’il induit une bonne réponse immunitaire. S’il est approuvé, "ce vaccin sera bénéfique pour les populations pendant les épidémies et en cas d’exposition professionnelle à l’hôpital ou en laboratoire", ont affirmé les chercheurs. En attendant, lundi, l’Union africaine s’est réunie à Addis Abeba pour définir une stratégie et discuter notamment des mesures supplémentaires de suspension de vols et de fermeture des frontières maritimes et terrestres.

    L.D. (avec AFP)